LETTRE AU PREMIER MINISTRE

Réouverture des commerces de proximité

 

Monsieur Xavier Dupont, Président de la Communauté de communes Touraine Ouest Val de Loire, ainsi que Monsieur Benjamin Philippon, vice-président en charge du développement économique ont souhaité faire part de leur inquiétude au Premier Ministre, au sujet de la fermeture nos commerces en milieu rural.

Voici leur courrier :

 

"Monsieur le Premier Ministre,

 

Lors du premier confinement, la communauté de communes a œuvré pour être aux côtés des artisans et commerçants. A titre d’exemple, nous les avons aiguillés vers les différentes aides qu’ils pouvaient solliciter.

 

Par ailleurs, nous avons fait le choix de maintenir l’ensemble de nos investissements afin de ne pas pénaliser le secteur des travaux publics.

 

Enfin, nous avons décidé de débloquer des aides directes à hauteur de 500 000 euros, à titre de comparaison cela correspond à la moitié de ce qu’a mobilisé Tours Métropole Val de Loire. Ces aides leur permettent de combler les difficultés de trésorerie. À ce jour, plus de 320 000 euros ont déjà été consommés.

 

Nous avons pleinement conscience, alors que l’épidémie frappe de nouveau, de la nécessité de respecter scrupuleusement les mesures sanitaires.

 

Cependant, nous avons été quelque peu interloqués par la fermeture administrative d’un certain nombre de commerces et, de façon légitime, nous nous  inquiétons de leur pérennité. En effet, la situation des commerces de notre territoire ne peut être comparée avec celle des grandes villes où le virus circule plus rapidement. Les petits commerces de proximité rassurent souvent davantage nos concitoyens avec des protocoles sanitaires qui ont pu être éprouvés.

 

Aussi, nous pensons nécessaire que les mesures de fermeture administrative soient étudiées au cas par cas afin que l’avenir de nos commerces ne soit pas sérieusement obéré. Il en va de la survie du tissu économique de proximité, déjà si fragile.

 

Ainsi, avec l’ensemble des Maires du territoire, nous invitons l’Etat à réfléchir, de façon pragmatique, à une adaptation de ce reconfinement et à la réouverture de certains commerces de proximité.

 

En vous remerciant par avance de votre écoute face aux préoccupations de nos commerces en milieu rural.
Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Premier Ministre, l’expression de nos salutations distinguées."